Présentation‎ > ‎

Notre histoire

    L'histoire du Cours Branger est particulière. Il doit son nom à un personnage atypique : Madame Branger.
Elle fut d’abord institutrice à Sainte Marie, l’école paroissiale voisine.


De caractère indépendant, elle décida de quitter cet établissement et, en 1924, elle ouvrit un petit cours dans un modeste appartement du centre-ville.

Elle avait alors une quinzaine d’élèves.

Les moyens matériels étaient précaires : un tableau, quelques planches sur tréteaux, une carte de France et un claquoir.

Madame Branger préparait son déjeuner tout en faisant la classe !

Elle exigeait une discipline rigoureuse dans tous les domaines, et veillait à la formation morale et religieuse des élèves.

Elle avait la volonté bien affirmée de préserver l’indépendance du Cours, sans aucune soumission à un programme pédagogique.

Son idéal était : « liberté avant tout ».

Quand elle mourut, en 1966, il y avait 30 enfants répartis en 2 classes.

A l’époque, il existait deux écoles paroissiales concurrentes du Cours de Madame Branger.

Pour cela, il fallait être différent dans son recrutement, sa pédagogie, son enseignement sans porter préjudice à aucune.

Dès 1967, furent instaurées deux nouvelles disciplines : l’enseignement de l’anglais dans toutes les classes et la création d’ateliers de céramique.

Ces initiatives furent un succès.

En 1972, l’effectif ayant encore progressé, 75 élèves, le Cours s’installa dans la grande bâtisse de 1910  qu’il occupe actuellement.

L'école est aujourd'hui sous contrat d'association avec l'état.

Elle est la propriété de l'OGEC depuis 2001.

Elle est devenue en août 2012, l'école Saint Louis, en référence à la paroisse.